Aussi cruciale que soit la doctrine de la création pour notre foi, elle n'apparait pas seule, notamment dans le Nouveau Testament. Elle est souvent associée, et de manière inextricable, à la doctrine de la rédemption. Et la raison en est simple : franchement, dans un monde déchu, un monde de péché et de mort, la création seule ne suffit pas. Nous vivons, nous luttons, nous souffrons (c'est notre lot à tous), et ensuite, quoi donc? Nous mourrons, et nous nous retrouvons en fin de compte comme des carcasses d'animaux sur le bord de la route.
Génial, non ?

Nous avons donc également, aussi cruciale que notre vision du monde, la doctrine de la rédemption, et cela signifie que nous avons Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié et ressuscité au coeur de tout ce que nous croyons.

Lisez Jean 1.1-14. De quoi nous parlent ces textes concernant qui était Jésus et ce qu'il a fait?

Voyez également le message du premier ange : "Je vis ensuite un autre ange voler haut dans le ciel. Il avait un Évangile éternel pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple. Il disait d'une voix forte: Craignez Dieu et rendez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue. Adorez celui qui a fait le ciel la terre, la mer et les sources d'eau (Ap 14.6, 7, Segond 21)". Remarquez que « l'évangile éternel» est directement associé à Dieu en tant que Créateur. Et quand nous prenons conscience que le Dieu qui nous a créés est le même Dieu qui, incarné, a pris sur lui le châtiment de notre péch9é, il n'est pas étonnant que nous soyons appelés à l'adorer. Quelle autre réaction pourrions-nous avoir quand nous comprenons comment est vraiment notre Dieu? C'est pour cette raison que Christ, et Christ crucifié, doit rester au centre de tout ce que nous enseignons, un enseignement qui, en fait, doit également inclure le retour de Jésus, car la première venue de Christ ne nous fera pas beaucoup de bien sans la deuxième. On pourrait même dire, à partir de la Bible, que la première et la seconde venue de Christ sont deux facettes d'un seul et même événement: le plan du salut.

Attardez-vous plus longuement sur l'idée exprimée clans Jean 1, que celui qui a fait tout [...] ce qui a été fait On 1.3, Segond 21) est celui qui est mort sur la croix pour nous. Pourquoi l'adoration devrait-elle être la réaction naturelle évidente ?