Le message des derniers jours d'Apocalypse présente Jésus dans la plénitude de sa grâce salvatrice pour toute l'humanité (Ap 14.6). C'est un appel solennel à «craindre» ou révérer Dieu dans tout ce que nous faisons, à respecter ses commandements et à obéir à sa loi à la lumière du jugement de Dieu (Ap 14.7). «Craindre» Dieu est lié à notre manière de penser. C'est un appel à vivre pour plaire à Dieu et à le placer en premier dans toutes nos pensées. C'est une attitude d'obéissance qui nous amène à vivre des vies pieuses (Pr 3.7, Ac 9.31, 1 P 2.17). Ce message nous invite aussi à «rendre gloire» à Dieu. Rendre gloire à Dieu est lié à ce que nous faisons dans tous les aspects de nos vies.

Lisez Ecclésiaste 12.13,14 et 1 Corinthiens 6.19,20. En quoi ces versets nous aident-ils à comprendre ce que signifie à la fois craindre Dieu et lui rendre gloire ? 

En ce siècle d'irresponsabilité morale, quand des millions de gens estiment qu'ils n'ont de comptes à rendre à personne qu'à eux-mêmes, ce message sur l'heure du jugement nous rappelle que nous sommes responsables de nos actes. Il y a un lien entre une attitude de révérence pour Dieu, d'obéissance à Dieu, et le jugement. L'obéissance est le fruit d'une relation salvatrice avec Jésus. Seule sa justice est assez bonne pour réussir l'épreuve du jugement et, dans sa justice, nous sommes en sécurité. Par sa justice, nous vivons pour glorifier son nom dans tout ce que nous faisons.

Lisez Apocalypse 14.7, Apocalypse 4.11, Genèse 2.1-3, et Exode 20.8-11. Quel est le fondement de toute véritable adoration, et en quoi le sabbat reflète-t-il cette compréhension ? 

Satan attaque depuis toujours le sabbat car il sait qu'il s'agit du cœur même de l'adoration. Le sabbat exalte Christ en tant que Créateur et appelle tous les hommes et toutes les femmes en tous lieux à adorer celui qui a fait le ciel, la terre (Ap 14.7, Segond 21). Il parle avec beaucoup de pertinence en ce siècle acquis à la théorie de l'évolution. Il nous appelle à adorer le Jésus qui nous a créés et qui nous donne un sentiment de notre véritable valeur en lui. 

Réfléchissez à l'importance du sabbat en tant que rappel de Dieu comme Créateur, et ainsi, comme rappel que lui seul est digne de notre adoration. Après tout, quel autre enseignement est si important que Dieu ordonne, ordonne, qu'un tiers de nos vies chaque semaine lui soit consacré afin de nous aider à nous souvenir de lui en tant que Créateur ?