Les évangiles se concentrent principalement sur la première venue de Christ. Ils rapportent l'histoire de sa naissance, de sa vie et de son ministère, ainsi que de sa mort et de sa résurrection. Bien qu'ils parlent de sa seconde venue, ce n'est pas leur angle principal. Celui du livre de l'Apocalypse, en revanche, est le climax du conflit séculaire. Chacune de ses principales prophéties aboutit au retour en gloire de notre Seigneur.

Lisez Apocalypse 1.7, Apocalypse 11.15, Apocalypse 14.14-20 et Apocalypse 19.11-18. Quelle conclusion similaire voyez-vous dans chacun de ces passages ? 

Du premier chapitre du livre de l'Apocalypse jusqu'au dernier, le point culminant de chaque prophétie est le retour de Jésus. L'agneau qui a été immolé (Ap 5.12) revient comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Ap 19.16). Il vaincra tous les ennemis qui oppriment et persécutent son peuple (Ap 17.14). Il les délivrera de ce cauchemar du péché et les conduira à la maison, jusqu'à la gloire. Le grand conflit entre le bien et le mal prendra fin. La terre sera renouvelée, et les rachetés vivront avec leur Seigneur pour toujours (Ap 21.1-4).

Dans Apocalypse 22.7 (voir également Apocalypse 22.12,17 et 20), Jésus déclare : Je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre! Ainsi, dans son dernier appel à l'humanité, Jésus lui demande de répondre à son amour, d'accepter sa grâce, et de suivre sa vérité en étant prêt pour son proche retour. L'Apocalypse se termine par l'invitation de Jésus : L'Esprit et la mariée disent: Viens!  (Ap 22.17).

Notre Seigneur invite tous ceux qui recherchent la vie éternelle à venir à lui. Puis il invite ceux d'entre nous qui ont accepté le message du salut et qui anticipent avec enthousiasme son retour à se joindre à lui en invitant d'autres personnes à accepter le message de son amour. Il nous envoie en mission pour partager son message afin de préparer un monde pour son proche retour. Il n'y a rien de plus gratifiant que de prendre part avec Jésus à sa mission mondiale. Il n'y a rien de plus satisfaisant que de coopérer avec Christ dans son plan du salut pour les derniers jours.

Christ, revenir bientôt? Jean a écrit ces paroles il y a environ 2000 ans. Cependant, étant donné notre compréhension de l'état des morts, pourquoi le retour de Jésus, pour chacun de nous dans notre expérience personnelle, n'aura-t-il lieu qu'un court instant après notre mort? En quoi cette donnée nous aide-t-elle à comprendre qu'en effet, Jésus revient vraiment bientôt ?