Leçon 5: Un témoignage impulsé par l’esprit

Étude de la semaine: Jn 15.26, 27; Ac 2.41, 42; Ac 8.4; He 4.12; Ac 17.33, 34; Ac 18.8.
Verset à mémoriser: 
Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés trembla; ils furent tous remplis de l'Esprit saint: ils disaient la parole de Dieu avec assurance (Actes 4.31.). 

Quand Jésus a ordonné aux premiers croyants : "Allez dans le monde entier et proclamez la bonne nouvelle à toute la création, ils ont dû se dire que c'était une mission impossible" (Mc 16.15). Comment allaient-ils pouvoir accomplir un défi aussi colossal ? Ils étaient si peu nombreux. Leurs ressources étaient limitées. C'était un groupe de croyants ordinaires, la plupart sans instruction. Mais ils avaient un Dieu extraordinaire qui leur donnerait la puissance nécessaire à leur mission extraordinaire.

Jésus déclara : "Mais vous recevrez de la puissance quand l'Esprit saint viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, et en Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre" (Ac 1.8). La force du Saint-Esprit leur permettrait de partager le message de la croix avec une puissance qui transformerait la vie, transformerait le monde. Le Saint-Esprit rendit leur témoignage efficace. En l'espace de quelques décennies, l'évangile eut un impact dans le monde entier. Le livre des Actes stipule que ces premiers croyants ont bouleversé toute la terre habitée (Ac 17.6). L'apôtre Paul ajoute que l'évangile fut proclamé à toute créature sous le ciel (Col 1.23). Dans la leçon de cette semaine, nous nous concentrerons particulièrement sur le rôle qu'a le Saint-Esprit pour porter notre témoignage en faveur de Christ.

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 1er août. 

 Avec la promesse du Saint-Esprit, Jésus répondit à la préoccupation des disciples concernant le fait qu'il les quittait pour retourner au ciel. Il est avantageux pour vous que, moi, je m'en aille; car si je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous; mais si je m'en vais, je vous l'enverrai (Jn 16.7). Le terme grec pour « défenseur » est parakletos. Il renvoie à «quelqu'un qui vient aux côtés, qui accompagne» dans le but d'aider. Lune des premières fonctions du Saint-Esprit est d'accompagner tous les croyants pour les animer et les guider dans leurs activités de témoignage. Quand nous témoignons pour Jésus, nous ne sommes pas seuls. Le Saint-Esprit est à nos côtés pour nous guider vers ces personnes sincères en recherche. Il prépare leur coeur avant même que nous les rencontrions, il convainc leur esprit et les fortifie pour qu'ils répondent à ses invitations.

Lisez Jean 15.26, 27 et Jean 16.8. Que nous indiquent ces versets sur le rôle du Saint-Esprit dans le témoignage ? 

Le Saint-Esprit témoigne ou atteste de Jésus. Son objectif suprême est de conduire le plus de personnes possible à Jésus. Sa mission est de glorifier Jésus. Dans ce rôle, il convainc tous les croyants de leur responsabilité à témoigner. Il nous ouvre les yeux afin que nous puissions voir les possibilités chez les personnes qui nous entourent et agit en coulisses pour les rendre réceptives au message de l'évangile.

L'évangile de Jean le dit clairement. Il convaincra le monde de péché (Jean 16.8, Darby). En d'autres termes, il agit dans les coeurs pour faire naitre un sentiment croissant d'aliénation d'avec Dieu ainsi que le besoin de repentance. Il convainc également le monde de justice. Non seulement le Saint-Esprit révèle le péché, mais il nous instruit dans la justice. Il révèle la magnificence de la justice de Jésus, contrairement à notre corruption. Le rôle du Saint-Esprit ne se cantonne pas à relever combien nous sommes mauvais. Il révèle la bonté, la compassion et l'amour de Jésus, et nous façonne à son image.

Témoigner, c'est simplement coopérer avec le Saint-Esprit pour glorifier Jésus. Par la puissance de l'Esprit et sous sa direction, nous témoignons de ce Christ extraordinaire qui a transformé nos vies.

Dans notre volonté d'oeuvrer en faveur des âmes, pourquoi ne devons-nous jamais oublier que ce n'est pas nous qui provoquons la conversion, mais le Saint-Esprit? 

Certains ont appelés très justement le livre des Actes : « Les Actes du Saint-Esprit. » C'est une aventure passionnante de témoignage, de proclamation évangélique, et de croissance de l'église. Les Actes, c'est l'histoire de croyants consacrés,, remplis du Saint-Esprit, qui ont un impact dans le monde pour Christ. Ils furent totalement dépendants du Saint-Esprit pour accomplir des résultats miraculeux. Leur exemple montre ce que le Saint-Esprit peut accomplir par l'intermédiaire d'hommes et de femmes qui lui sont totalement consacrés.

Lisez Actes 2.41, 42; Actes 4.4, 31; Actes 5.14, 42; Actes 6.7; et Actes 16.5. Qu'est-ce qui vous impressionne le plus dans ces passages ? Quel est le message que Luc, auteur des Actes, souhaite partager en rapportant une croissance aussi rapide ? 

En écrivant le livre des Actes, Luc cherche à raconter à chaque lecteur le ministère du Saint-Esprit dans l'église primitive.

Remarquez également qu'il n'hésite pas à donner des chiffres pour évaluer le mouvement de l'Esprit au premier siècle. C'est-à-dire qu'il comptait les baptêmes. Dans Actes 2.41, il met l'accent sur le fait que 3000 personnes furent baptisées en un seul jour au même endroit. Dans Actes 4.4, il parle de 5000 hommes qui furent baptisés. Dans Actes 5.14, des multitudes viennent au Seigneur et sont baptisées.

Que ce soit dans le cas d'une seule personne comme Lydie, le geôlier de Philippes, une petite esclave possédée, ou l'eunuque éthiopien, Luc prend note et rapporte l'action du Saint-Esprit dans le coeur de tous ces gens. Le point important ici, c'est que derrière chacun de ces chiffres importants se cachent des êtres humains, chacun étant un enfant de Dieu pour lequel Jésus-Christ est mort. Oui, nous aimons les gros chiffres, mais en fin de compte, le témoignage est souvent une entreprise qui se mène en tête-à-tête. 

Pour faciliter la croissance rapide de l'église du Nouveau Testament, de nouvelles églises furent plantées. L'une des raisons de la croissance si rapide de l'église primitive tient au fait que l'église était constamment renouvelée par l'intermédiaire de ces jeunes églises. Quel message important pour nous aujourd'hui.

La priorité de l'église du Nouveau Testament était la mission. Comment nous assurer qu'au cœur  de tout ce que nous faisons dans notre église locale, notre priorité reste la même ?

Tout au long du livre des Actes, la présence du Saint-Esprit était forte. Il venait en aide aux croyants et à travers eux tandis qu'ils témoignaient pour leur Seigneur de toutes sortes de manières. Il les fortifia pour qu'ils affrontent les épreuves et les défis liés au témoignage dans une culture hostile. Il les conduisit vers des âmes en recherche sincères. Il prépara les coeurs d'habitants de villes entières avant même que les croyants n'arrivent dans ces villes. Il ouvrit des portes qu'ils n'auraient jamais imaginé voir s'ouvrir et impulsa leurs paroles et leurs actes.

Lisez Actes 7.55; Actes 11.15; Actes 15.28, 29; et Actes 16.6-10. Comment le Saint-Esprit vint-il en aide aux disciples dans chacune des expériences de témoignage rapportées dans ces versets? En d'autres termes, de quelles manières le Saint-Esprit intervint-il dans ces situations ?

Le ministère pluriel du Saint-Esprit au premier siècle fut véritablement extraordinaire. Les expériences citées ci-dessus ne sont qu'un échantillon de son activité. Il fortifia Etienne pour qu'il témoigne pour son Seigneur face à une foule impitoyable et incontrôlable qui le lapida à mort. Il guida miraculeusement Philippe vers un éthiopien influent en quête de vérité qui ouvrit tout le continent africain à l'évangile. Il donna à Pierre un signe de confirmation quand les Gentils reçurent également le don du Saint-Esprit. Il unit l'église à un moment où elle aurait pu facilement se diviser sur la question de la circoncision, et il ouvrit tout le continent européen à la prédication de l'évangile par l'intermédiaire de l'apôtre Paul.

Le Saint-Esprit fut actif dans l'église du Nouveau Testament et il est actif dans la vie de l'église aujourd'hui. Il désire nous animer, nous fortifier, nous enseigner, nous guider, nous unir, et nous envoyer dans le monde pour la mission la plus importante qui soit, c'est-à-dire amener des hommes et des femmes vers Jésus et sa vérité. Le point que nous ne devons pas oublier, c'est qu'il est toujours actif et à l'oeuvre aujourd'hui, tout comme il l'était au temps des apôtres et de l'église primitive.

Que peut-on faire, jour après jour, pour devenir plus réceptifs et réactifs à la puissance du Saint-Esprit dans nos vies ? Quels sont les bons choix qui nous permettront de le laisser travailler en nous et à travers nous? 

 La Parole de Dieu était au coeur même du témoignage de l'église du Nouveau Testament. Le sermon de Pierre le jour de la Pentecôte cita abondamment l'Ancien Testament pour prouver que Christ était le Messie. Le témoignage d'Etienne avant sa mort passa en revue l'histoire d'Israël dans l'Ancien Testament. Pierre fit référence à la Parole [envoyée] aux Israélites (Ac 10.36), puis partagea l'histoire de la Résurrection avec Corneille. Eapôtre Paul n'eut de cesse de renvoyer aux grandes prédictions de l'Ancien Testament concernant la venue du Messie, et Philippe expliqua en détails à un éthiopien en recherche la signification de la prédiction messianique d'Ésaïe 53. Dans chacun de ces exemples, les disciples proclamèrent la Parole de Dieu, pas la leur. La Parole inspirée de l'Esprit était le fondement de leur autorité.

Lisez Actes 4.4, 31; Actes 8.4; Actes 13.48, 49 ; Actes 17.2 ; Actes 18.24-25 Que nous enseignent ces passages sur le lien entre le Saint-Esprit, la Parole de Dieu, et le témoignage de l'église du Nouveau Testament? 

L'Esprit qui a inspiré la Parole de Dieu, agit aussi à travers la Parole pour changer des vies. Il y a une puissance qui change la vie dans la Parole de Dieu car, à travers l'Esprit, c'est la Parole vivante de Christ.

Lisez 2 Pierre 1.21 et Hébreux 4.12. 2 Pierre 1.21 , Hébreux 4.12. Pourquoi la Parole de Dieu a-t-elle autant de puissance pour changer des vies ? 

«L'énergie créatrice qui appelle les mondes à l'existence jaillit de la Parole de Dieu. Cette Parole communique la force, engendre la vie. Chaque prescription est une promesse qui apporte la vie divine à qui l'accepte de toute sa volonté et la reçoit dans son âme. La Parole de Dieu transforme le caractère et recrée l'homme à l'image de son Seigneur. » Ellen G. White, Éducation, p. 142.

La raison pour laquelle la Bible a cette puissance capable de transformer des vies tient au fait que le même Saint-Esprit qui a inspiré la Bible au départ nous inspire et nous change tandis que nous la lisons. Quand nous partageons la Parole de Dieu avec d'autres personnes, le Saint-Esprit agit pour changer leur vie par l'intermédiaire de la Parole qu'il a inspirée. Dieu a promis de bénir sa Parole, pas nos paroles. La puissance se trouve dans la Parole de Dieu, et non dans des spéculations humaines. 

Une étude attentive du livre des Actes révèle un Dieu qui, à travers son Esprit, fait des miracles dans des vies humaines. Actes est une étude de cas sur le triomphe de l'évangile sur les préjugés culturels, qui transforme ainsi des habitudes de toute une vie, profondément enracinées, et qui enseigne à toute l'humanité la grâce et la vérité de Christ. Le Saint-Esprit rencontre les gens là où ils en sont, mais il ne les laisse pas sur place. En sa présence, ils sont changés. Leurs vies sont transformées.

Lisez Actes 16.11-15, 23-34; Actes 17.33, 34, et Actes 18.8. Ce ne sont que quelques exemples de récits de conversion que l'on trouve dans la Bible. Que nous enseignent ces différents récits sur la puissance de Dieu à changer la vie de toutes sortes de gens issus de différents milieux? 

Quelle diversité extraordinaire! Lydie était une prospère femme d'affaires juive, et le geôlier philippien était un fonctionnaire romain de classe moyenne. Le Saint-Esprit peut atteindre toutes les classes de la société. Sa puissance de transformation atteint aussi bien les hommes que les femmes, les riches que les pauvres, les gens instruits que les gens sans instruction.

Les deux derniers personnages de notre liste sont tout aussi remarquables l'un que l'autre. Actes 17.34 fait référence à la conversion de Denys l'Aréopagite. Les Aréopagites athéniens faisaient partie du conseil légal de juges qui exerçaient dans les tribunaux. C'était des gens importants, des membres respectés de la société grecque.

Par la puissance du Saint-Esprit, le ministère de l'apôtre Paul put atteindre les échelons les plus élevés de la société. Crispos (Actes 18.8) était le chef de la synagogue. C'était un chef juif imprégné de pensée juive vétérotestamentaire, mais le Saint-Esprit entra en scène et changea sa vie. Ces cas d'étude révèlent que tandis que nous témoignons pour Christ et partageons sa Parole avec d'autres personnes, le Saint-Esprit peut faire des choses remarquables dans la vie de toutes sortes de gens, ayant toutes sortes de milieux, de cultures, de formations, et de croyances. Nous ne pouvons et ne devons pas faire des suppositions sur qui peut ou ne peut pas être atteint. Notre travail est de témoigner auprès tous ceux que nous croisons. Le Seigneur fera le reste.

La mort de Christ était universelle, c'est-à-dire qu'elle était pour tous les êtres humains, depuis le commencement. Pourquoi dans ce cas est-ce crucial de ne jamais partir du principe que certaines personnes sont hors de portée de l'espérance du salut? 

Lisez Ellen G. White, «Le don du Saint-Esprit,» pp. 43-50, dans Conquérants pacifiques; « Que votre cœur  ne se trouble pas, » pp. 666-686, dans Jésus-Christ

Le Saint-Esprit coopère avec le Père et le Fils dans le processus de rédemption. Dans toutes nos activités de témoignage, nous nous joignons à lui dans son oeuvre de salut envers les personnes. Il convainc les coeurs. Il ouvre les portes. Par l'intermédiaire de sa Parole, il éclaire les intelligences et révèle la vérité. Il brise les chaines des préjugés qui nous asservissent, triomphe des a priori culturels qui obscurcissent notre vision de la vérité, et nous délivre des mauvaises habitudes qui nous enchainent.

Tandis que nous témoignons pour Jésus, il est crucial de ne pas oublier que nous coopérons avec le Saint-Esprit. Il est déjà là avant nous, préparant les coeurs à recevoir le message de l'évangile. Il est là avec nous, agissant dans nos pensées tandis que nous faisons un geste de bonté, que nous partageons notre témoignage, animons une étude biblique, remettons un tract ou un livre inspiré, ou participons à un effort d'évangélisation. Il continuera d'agir dans le coeur de la personne longtemps après notre départ, faisant ce qu'il faut pour amener la personne à une connaissance du salut.

À MÉDITER  

1- Partagez avec les membres de votre groupe d'école du sabbat une occasion où vous avez perçu que le Saint-Esprit agissait puissamment à travers votre témoignage. 

2- Avez-vous déjà eu peur de partager votre foi ? En quoi le fait de connaitre le ministère du Saint-Esprit apaise-t-il cette peur et vous donne de l'assurance tandis que vous témoignez? 

3- Dans la leçon de cette semaine, nous avons parlé de «l'activité» du Saint-Esprit dans notre témoignage. Discutez des différentes manières dont le Saint-Esprit agit avec nous dans nos efforts pour témoigner. Comment le Saint-Esprit nous qualifie-t-il pour témoigner et agir dans la vie d'autres personnes tandis que nous témoignons ? 

4- La leçon parlait du rôle central de la Bible dans le témoignage. Pourquoi la Bible est-elle un élément aussi crucial de notre foi et de notre témoignage? Comment éviter de tomber dans le même piège que ceux qui, tout en prétendant croire en la Bible, amoindrissent subtilement son autorité et son témoignage?