Leçon 4: La puissance de la prière : intercéder pour les autres

Étude de la semaine : Ap 12.7-9; Ep 6.12; He 7.25; Ep 1.15-21; Dn 10.10-14; 1 Jn 5.14-16.
Verset à mémoriser : 
Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière agissante du juste a une grande efficacité (Jacques 5.16, Colombe.). 

Les membres d'église dans le Nouveau Testament percevaient leur besoin de prier.

Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés trembla; ils furent tous remplis de l'Esprit saint: ils disaient la parole de Dieu avec assurance (Ac 4.31). Remarquez que les disciples priaient. Ils furent remplis du Saint-Esprit, puis ils dirent la Parole de Dieu avec assurance ou confiance. 

Il y eut un lien direct entre leurs prières, l'effusion du Saint-Esprit, et la proclamation puissante de la Parole de Dieu. «Les disciples [...] ne demandaient pas ces bénédictions pour eux seuls. Ils étaient accablés par le fardeau du salut de leurs semblables. Ils savaient que l'Évangile devait être porté au monde, et ils désiraient recevoir la puissance promise par le Christ. » Ellen G. White, Conquérants pacifiques, p. 35.

Quand nous cherchons Dieu et que nous intercédons pour les autres, Dieu agit dans nos coeurs pour nous rapprocher de lui, et il nous donne de la sagesse divine pour les atteindre pour son royaume (Jc. 1.5). Il agit également avec puissance dans leurs vies de manières que nous ne pouvons pas voir, ni même comprendre pleinement, pour les attirer à lui (1 Jn 5.14-17).

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 25 juillet.

Comparez Apocalypse 12.7-9, Éphésiens 6.12, et 2 Corinthiens 10.4. En quoi ces passages influencent-ils notre compréhension de ce qu'est la prière d'intercession ?

La Bible lève le voile sur le monde invisible. Il y a un conflit entre le bien et le mal, entre les forces de la justice et les forces des ténèbres, entre Christ et Satan. Dans ce conflit cosmique, Dieu respecte la liberté humaine. Jamais il ne manipule la volonté ni ne force la conscience. Il envoie son Saint-Esprit pour convaincre les hommes et les femmes de la vérité divine (Jn 16.7, 8). Les anges célestes se lancent dans la bataille pour atteindre les gens pour l'éternité (He 1.14). Dieu arrange également des circonstances providentielles dans la vie des gens pour les amener à lui.

Ce que Dieu ne fera jamais, c'est de forcer la conscience. La force est contraire au royaume de Dieu. La coercition est étrangère au principe d'amour, qui est le fondement de son gouvernement. C'est là que la prière est tellement importante. Bien que Dieu fasse tout ce qu'il peut pour atteindre les gens avant que nous priions, nos prières libèrent la puissance de Dieu. Il respecte notre libre arbitre quand nous prions pour quelqu'un, et il peut faire davantage, au vu du grand conflit entre le bien et le mal, quand nous prions, plutôt que quand nous ne prions pas.

Réfléchissez à cette déclaration : «Il entre dans le plan de Dieu de nous accorder, en réponse à la prière de la foi, ce qu'il ne nous accorderait pas si nous ne le demandions pas.» Ellen G. White, Le grand espoir, p. 386. Dans le grand conflit entre le bien et le mal, la prière fait une différence. Quand nous prions pour quelqu'un qui ne connait pas Christ, cela fait jaillir des sources de bénédiction divine dans leurs vies. Dieu honore notre choix de prier pour eux et agit de manière encore plus puissante en leur faveur. 

Quand on traite du sujet de la prière d'intercession, nous devons admettre humblement que nous ne comprenons pas totalement les voies de Dieu, mais cela ne devrait pas nous empêcher de constamment profiter des bénédictions que la prière offre pour nous et pour les autres.

D'après vous, pourquoi Dieu agit-il avec plus de puissance quand nous prions, plutôt que si nous négligeons la prière ? Même si nous ne comprenons pas totalement comment cela fonctionne, pourquoi cette recommandation de la Bible qui nous dit de prier pour les autres nous incite-t-il à le faire quand même ? 

La prière d'intercession est biblique. Tout au long de son ministère, Paul pria pour les nouveaux convertis dans les églises qu'il établissait à travers son ministère évangélique. Paul croyait que quelque chose se produisait quand il priait, et que rien ne se produirait s'il ne priait pas. Bien que séparé de ceux qu'il aimait, il reconnaissait qu'ils pouvaient être unis de coeur quand ils priaient les uns pour les autres.

Lisez Éphésiens 1.15-21. Sur les lignes ci-dessous, faites la liste des différentes demandes que Paul fait à Dieu pour les Éphésiens. Que demande-t-il spécifiquement à Dieu de leur donner? 

La prière de Paul pour les croyants d'Éphèse est remarquable. Il prie pour que Dieu leur donne la sagesse et le discernement spirituel, pour qu'il éclaire leur esprit de la vérité divine, et qu'il leur donne l'espérance de la vie éternelle. Il prie également pour qu'ils connaissent l'action de la puissance de Dieu dans leurs vies. Ce Dieu est tellement puissant qu'il a ressuscité Jésus d'entre les morts, un événement qui constitue le fondement de leur espérance de la vie éternelle en lui. Il termine sa prière en leur rappelant les richesses de la gloire de Christ (Darby) et son héritage. Les chrétiens d'Éphèse ont dû être encouragés, sachant que Paul priait pour eux et sachant à propos de quoi il priait.

Lisez Philippiens 1.3-11 et remarquez le ton de la prière de Paul. Si vous étiez un membre de l'église de Philippes et que vous receviez pareille lettre de la part de Paul, qui partagerait avec vous non seulement qu'il priait pour vous, mais aussi le contenu de sa prière, que ressentiriez-vous, et pourquoi? Quelles promesses se trouvent dans ces paroles ? En même temps, quels avertissements y trouve-t-on également? 

Ces paroles font partie des plus inspirantes et encourageantes de la Bible, elles sont pleines de promesses, ainsi que d'appels à être remplis de l'amour, de la connaissance et du discernement que l'on a quand on connait Jésus, de sorte que nous soyons tout ce que Dieu veut que nous soyons en lui.

Lisez Luc 3.21, Luc 5.16, et Luc 9.18. Que nous disent ces textes sur le lien entre la vie de prière de Jésus et son efficacité dans le ministère ? 

La vie de Jésus était une vie de communion divine constante avec soi). Père. Au moment de son baptême, quand il lança son ministère messianique, il pria pour recevoir la puissance divine nécessaire pour accomplir l'objectif du ciel. Le Saint-Esprit lui donna la force de faire la volonté du Père et d'accomplir la tâche qui l'attendait. Que ce soit au moment où il nourrit les 5000 personnes, à la guérison du lépreux, ou lors de la délivrance de démoniaques, Jésus reconnaissait que, dans la bataille entre le bien et le mal, la prière est une arme puissante pour faire reculer les forces de l'enfer. La prière est une manière divino-centrée d'associer notre impuissance et nos faiblesses à la toute-puissance de Dieu. C'est un moyen de nous élever vers Dieu, lui seul pouvant toucher le coeur de ceux pour lesquels nous prions.

Lisez Luc 22.31-34 et Hébreux 7.25. Quelle assurance Jésus donna-t-il à Pierre pour le préparer aux tentations qu'il devrait affronter dans un futur proche? Quelle assurance donne-t-il à chacun de nous tandis que nous sommes face aux tentations ? 

Les personnes qui parviennent à gagner des âmes sont des hommes et des femmes de prière. Jésus pria pour Pierre de manière individuelle. Il assura à Pierre qu'au moment de sa plus grande tentation, il prierait pour lui. Satan comprenait plutôt bien le potentiel de Pierre pour l'avancement du royaume de Dieu. Il décida de faire tout son possible pour détruire l'influence positive de Pierre dans l'église chrétienne. Mais dans toutes ses tentations, Jésus priait pour Pierre, et les prières du Maitre furent exaucées. Quelle réalité exaltante que de reconnaitre que le Sauveur prie pour nous également. Il nous invite à nous joindre à lui dans son oeuvre de prière d'intercession et à élever d'autres personnes, individuellement, jusqu'à son trône.

Notre persévérance dans la prière montre que nous reconnaissons notre dépendance totale et absolue envers Dieu pour atteindre la personne pour laquelle nous prions.

Pour qui priez-vous en ce moment? Pourquoi est-il si important de ne jamais abandonner, aussi difficile que la situation puisse paraître? 

 

La prière d'intercession est une arme puissante dans cette bataille entre le bien et le mal que nous appelons «le grand conflit.» Dune des plus claires révélations de cette lutte se trouve dans Daniel 10. 

Vous vous souvenez que le prophète Jérémie avait prédit que les Juifs seraient les esclaves des Babyloniens pendant soixante-dix années. À la fin de la vie de Daniel, cette période prophétique de la captivité juive arriva à son terme. Daniel était soucieux. Il voyait peu de preuves de l'accomplissement des paroles de Jérémie. Son peuple était toujours en esclavage.

Babylone était vaincue par les Mèdes et les Perses, mais les Juifs demeuraient en esclavage. Daniel jeûna et pria pendant trois semaines. Il intercéda avec ferveur pour son peuple. À la fin des trois semaines, un glorieux être angélique lui apparut.

Lisez Daniel 10.10-14. À quel moment les prières de Daniel furent-elles entendues, et qu'est-ce qui leur faisait temporairement obstacle ? 

C'est un passage fascinant. Pour le comprendre parfaitement, identifions certains des personnages. Qui est le prince du royaume de Perse? Certainement pas Cyrus. Il est roi de l'empire perse. L'expression le prince du royaume de Perse représente vraisemblablement Satan. Jésus l'a appelé le prince de ce monde et le prince du monde (Jn 12.31; Jn 14.30). Si le prince de Perse représente Satan, alors qui est Michel? Le terme Michel est employé cinq fois dans la Bible (Ap 12.7; Jude 9; Dn 10.13, 21, et Dn 12.1). Une étude attentive de ces passages révèle que Michel (qui signifie « Qui est semblable à Dieu») est un autre terme pour décrire Jésus dans son rôle de Commandant de tous les anges en conflit direct avec Satan. Christ est le Fils de Dieu divin, éternel, préexistant et tout-puissant. L'une de ses fonctions en tant que Commandant de tous les anges est de vaincre Satan, et finalement de le détruire.

Daniel 10 lève le voile sur cette lutte entre le bien et le mal. Tandis que Daniel prie, Michel, le Jésus tout-puissant, descend du ciel pour repousser les forces de l'enfer. Nous ne le voyons peut-être pas, mais Jésus est à l'oeuvre également pour répondre à nos prières d'intercession. C'est un Sauveur puissant. Aucune de nos prières ne passe inaperçue.

Comment voyez-vous la réalité du grand conflit se jouer dans votre propre vie ? Que devrait vous indiquer la réalité de cette bataille sur le type de choix que vous devez faire ? 

 

 

Tout au long de la Bible, l'accent est mis sur la précision dans la prière. La prière n'est pas quelque vague désir de l'âme. Il s'agit de présenter des prières spécifiques à Dieu. Jésus pria de manière spécifique pour ses disciples. L'apôtre Paul pria de manière très spécifique pour les chrétiens d'Éphèse, de Philippes, et de Colosses. Il pria pour ses jeunes collègues comme Timothée, Tite et Jean Marc.

Lisez 1 Samuel 12.22-24 et Job 16.21. Qu'ont ces passages en commun ? Que nous indiquent-ils sur la prière d'intercession? 

Samuel et Job insistent tous deux sur la nécessité d'une intercession sérieuse, sincère et spécifique. Les paroles de Samuel sont assez fortes. Il s'écrie : Jamais je ne pêcherais contre le Seigneur en cessant de prier pour vous! (1 S 12.23). On entend presque l'écho de la prière de Samuel dans les paroles de Job : Que n'y a-t-il un arbitre pour l'homme auprès de Dieu (Jb 16.21, Darby). Plaider avec Dieu pour les hommes et les femmes qui ne connaissent pas Christ, voilà notre travail

Lisez 1 Jean 5.14-16. Qu'arrive-t-il quand nous intercédons pour les autres ? 

Quand nous prions pour d'autres personnes, nous devenons un canal des bénédictions divines. À travers nous, Dieu répand sur elles la source de l'eau de la vie depuis le trône céleste. L'armée de Satan tremble au son de l'intercession fervente. Ellen G. White décrit la puissance de la prière par ces paroles importantes: «Satan ne peut supporter qu'on ait recours à son céleste rival, car il tremble devant sa majesté. À l'ouïe de la prière fervente, toute l'armée de l'adversaire est saisie d'effroi. » Témoignages pour l'église, vol. I, pp. 136, 137. La prière nous connecte à la Source de la puissance divine dans la bataille pour les âmes des hommes et des femmes perdus.

Lisez Matthieu 18.18, 19. Quel rapport ce passage a-t-il avec la prière d'intercession, et en quoi ce passage constitue-t-il un encouragement à prier avec d'autres pour le salut de ceux qui ne connaissent pas le Seigneur? 

Lisez Ellen G. White, « Prière et louange,» pp. 81-91, dans Le meilleur chemin; «Le travail des membres d'église,» pp. 92-99, clans Témoignages pour l'église, vol. 3.

Quand nous prions pour d'autres personnes, Dieu honore notre engagement envers lui et notre dépendance envers sa puissance en employant toutes les ressources du ciel pour transformer les vies humaines. Tandis que nos prières s'élèvent jusqu'à son trône, les êtres angéliques entrent en action à son commandement. «Des anges servants attendent près du trône, aux ordres de Jésus-Christ, prêts à apporter immédiatement une réponse à toute prière offerte avec une foi sincère et vivante.» Ellen G. White, Messages choisis, vol. 2, p. 433.

Nous avons l'assurance que pas une seule prière n'est perdue, pas une n'est oubliée de Dieu. Elles sont entreposées au ciel pour être exaucées en temps et en heure, selon ce qu'il jugera bon. «La prière de la foi n'est jamais vaine; mais prétendre qu'elle sera toujours exaucée de la manière et pour ce qu'on en attend, c'est de la présomption.» Ellen G. White, Pstirnonies for the Church, vol. 1, p. 231.

Quel encouragement pour nous, tandis que nous intercédons pour nos conjoints, nos fils et nos filles, nos amis, les membres de notre famille, ou nos collègues qui ne connaissent pas Christ. Aucune prière sincère n'est jamais perdue. Nous ne voyons peut-être pas toujours les résultats immédiats chez ceux pour lesquels nous prions, mais Dieu agit dans leur coeur de bien des manières, que nous ne connaitrons que dans l'éternité.

À MÉDITER  .

1- Lisez Philippiens 1.19; Colossiens 4.2, 3, et Thessaloniciens 3.1, 2. Pendant son incarcération, quelle assurance Paul avait-il à cause des prières des Philippiens ? Pour quoi en particulier a-t-il demandé aux Colossiens et aux Thessaloniciens de prier pour lui ? Quel rapport ces demandes de prière d'intercession ont-elles avec le fait de gagner des âmes ? 

2- Attardez-vous sur la réalité du grand conflit et le fait qu'il forme l'arrière-plan du monde dans lequel nous vivons. En quoi votre connaissance de ce conflit vous aide-t-elle à prendre conscience de l'importance de la prière? Oui, Jésus a gagné la guerre, et nous savons que c'est son camp qui gagne à la fin. Mais entretemps, pourquoi est-il si important que nous puissions prier et chercher à faire tout ce que nous pouvons pour rester fidèles à lui et à agir pour le salut d'autrui? 

3.Donnez des exemples d'obstacles à une vie de prière d'intercession plus efficace. Quel genre d'excuses avancez-vous (si vous en avez) pour ne pas prier davantage pour ceux qui en ont besoin ?