La loyauté envers le Christ nécessite un engagement à faire sa volonté. Elle suppose l'obéissance à ses ordres, et a pour conséquence un coeur qui bat au rythme du sien pour sauver les perdus. Ainsi, nous accordons la priorité à ce que lui considère comme prioritaire.

Lisez 1 Timothée 2.3, 4 et 2 Pierre 3.9. Que nous indiquent ces passages sur le coeur de Dieu? Quelle est sa priorité? 

Dieu se passionne pour le salut des gens. Il n'y a rien de plus important pour lui. Son profond désir, c'est que tous soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1 Tm 2.4), ne voulant qu'aucun périsse, mais que tous parviennent à la repentance (2 P 3.9, Segond 21). Dans un commentaire sur ce passage, The SDA Bible Commentary indique que le mot grec employé pour «voulant» est boulomai, qui exprime « une inclination de l'esprit, comme vouloir ou désirer.» Le commentaire fait ensuite cette observation pertinente sur le petit mot mais. Le mot grec pour « mais » est alla. Il est employé ici «pour souligner le contraste entre la conception erronée de la nature de Dieu, c'est-à-dire qu'il pourrait vouloir que certains périssent, et la vérité, à savoir qu'il veut que tous soient sauvés.» The SDA Bible Commentary, vol. 7, p. 615. L'ordre de Christ adressé à chacun de nous, que nous participions à sa mission en tant que témoins de son amour, de sa grâce et de sa vérité, est la conséquence de son désir que toute l'humanité soit sauvée. 

Lisez Actes 13.47 et comparez avec Ésaïe 49.6. À qui ce passage s'appliquait-il initialement? De quelle manière l'apôtre Paul l'emploie-t-il? 

Parfois, une prophétie de l'Ancien Testament a plus d'une seule application. Ici, l'apôtre Paul cite une prophétie qui renvoyait d'abord à Israël et prophétiquement au Messie (voir Es 41.8, Es 49.6 et Lc 2.32) et l'applique à l'église du Nouveau Testament. Si l'église néglige ou minimise l'ordre de Christ, elle échoue dans sa raison d'être et faillit dans sa vocation prophétique en faveur du monde. Quels dangers l'église court-elle, y compris même une église locale, si elle en devient tellement tournée vers elle-même qu'elle en oublie quelle est sa raison d'être au départ?