Lisez Ellen G. White, « Prière et louange », pp. 91-102 dans "Le meilleur chemin". 

« L'oeil naturel ne peut jamais voir la splendeur et la beauté de Christ. L'illumination intérieure du Saint-Esprit, révélant à l'âme sa véritable condition désespérée et impuissante sans la miséricorde et le pardon du porteur du péché, la toute-puissance de Christ, peut permettre à l'homme de discerner Sa miséricorde infinie, Son amour incommensurable, Sa bienveillance, et Sa gloire » — (traduit d'Ellen G. White, The Upward Look, p. 155).

« Des parties de l'Écriture Sainte, même des chapitres entiers, peuvent être mémorisés, pour être répétés quand Satan vient avec ses tentations... Quand Satan amène l'esprit à s'attarder sur des choses terrestres et sen-suelles, on lui résiste le plus efficacement avec "Il est écrit" » (Traduit de The Advent Review and Sabbath Herald, 8 avril 1884). 

Discussion: 

1) Comment la réalité du libre arbitre et du libre choix influence-t-elle toutes nos décisions concernant la foi et l'obéis-sance? Bien que de nombreux domaines de notre vie soient hors de notre contrôle, nous avons le libre choix en ce qui concerne les choses cruciales, les choses qui concernent la vie éternelle. Que faites-vous avec le libre arbitre que Dieu vous a donné? Quel genre de choix spirituels faites-vous?

2) Pensez au rôle que le sabbat peut et doit jouer pour nous donner du temps tranquille avec Dieu. Comment le fait de garder le sabbat vous préserve-t-il du fait d'être tellement pris dans le travail, au point de ne pas passer du temps avec Dieu? Comment pouvez-vous apprendre à faire en sorte que le sabbat soit davantage la bénédiction spirituelle qu'il était censé être?

3) Quelle a été votre expérience en passant du temps avec Dieu seul dans la prière et l'étude? Quel est l'impact de cette pratique spirituelle sur votre foi? Quel impact cela devrait-il avoir sur votre foi? En classe, si vous vous sentez à l'aise, parlez de vos propres moments personnels de lecture et de prière, et de ce que cela vous a apporté. Comment les autres pourraient-ils bénéficier de ce que vous avez appris?

4) Quels sont certains de vos textes préférés que vous avez mémorisés? Qu'est-ce que vous aimez tant en eux? En quoi le fait de les mémoriser est une bénédiction pour vous?