Leçon 11: La Bible et les prophéties

Lecture de la semaine :
Verset à mémoriser : 

La prophétie biblique est cruciale pour notre identité et notre mission. La prophétie fournit un mécanisme interne et externe pour confir-mer l'exactitude de la Parole de Dieu. Jésus dit: « Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu'elles arrivent, afm que lorsqu'elles arriveront, vous croyiez » (Jean 14:29, LSG; voir aussi Jean 13:19). La question cruciale est la suivante: comment interpréter correctement la prophétie pour savoir quand la prophétie s'est effectivement réalisée?

Pendant la réforme, les réformateurs ont suivi la méthode historiciste. Cette méthode est la même que Daniel et Jean ont utilisé comme la clé pour leur propre interprétation. La méthode historiciste voit la prophétie comme un accomplissement progressif et continu de l'histoire, commençant dans le passé et se terminant avec le royaume éternel de Dieu.

Cette semaine, nous étudierons les piliers de l'interprétation prophétique historiciste. « Nous devons voir dans l'histoire l'accomplissement de la prophétie, étudier le fonctionnement de la providence divine dans les grands mouvements formateurs, et comprendre les progrès des évènements dans le rassemblement des nations pour le grand conflit final » — (traduit d'Ellen G. White, Testimonies for the Church, vol. 8, p. 307). 

* Étudiez cette leçon pour le sabbat 13 juin

 La méthode fondamentale que les Adventistes du Septième Jour appliquent pour étudier les prophéties est appelée l'historicisme. C'est l'idée que beau-coup des grandes prophéties de la Bible suivent un flux linéaire ininterrompu de l'histoire, du passé au présent, et à l'avenir. C'est similaire à la façon dont vous pourriez étudier l'histoire à l'école. Nous le faisons de cette façon parce que c'est ainsi que la Bible elle-même interprète ces prophéties pour nous.

Lisez Daniel 2:27-45. Quels aspects du rêve indiquent une succession continue et ininterrompue des puissances tout au long de l'histoire? De quelle manière la Bible elle-même nous montre comment interpréter la prophétie apocalyptique (de la fin des temps)? 

Notez que le royaume de Nebucadnetsar est reconnu comme la tête d'or. Ainsi, Daniel identifie Babylone comme le premier royaume (Dan. 2:38). Puis Daniel dit: «Après toi, il s'élèvera un autre royaume, moindre que le tien; puis un troisième royaume » (Dan. 2:39, LSG) et il y aura un quatrième royaume (Dan. 2:40). Que ceux-ci se succèdent l'un après l'autre sans aucune interruption est également implicite dans l'image elle-même, car chacun des royaumes est représenté par les parties d'un corps plus grand allant de la tête aux orteils. Ils sont connectés, tout comme le temps et l'histoire sont connectés.

Dans Daniel 7 et 8, au lieu d'une image, des symboles spécifiques des bêtes sont utilisés, mais pour enseigner la même chose. Nous avons une séquence ininterrompue de quatre royaumes terrestres (trois dans Daniel 8). Ils commencent dans l'antiquité, et passent par l'histoire, jusqu'au présent et dans l'avenir, quand Christ revient et Dieu établit Son royaume éternel.

Ainsi, l'image de Daniel 2 et les visions successives de Daniel 7 et 8 ont fourni la base de l'interprétation historiciste protestante de la prophétie, que les Adventistes du Septième Jour défendent encore aujourd'hui. 

Lisez Jean 14:29. Qu'est-ce que Jésus dit qui nous aide à comprendre comment la prophétie peut fonctionner? 

Quel grand avantage avons-nous aujourd'hui, vivant alors qu'une grande partie de l'histoire s'est déjà déroulée, que quelqu'un vivant à l'époque de Babylone n'aurait pas eu? 

 L'une des clés interprétatives de l'historicisme est le principe jour-année. Beaucoup d'érudits au cours des siècles ont appliqué ce principe aux prophéties temporelles de Daniel et d'Apocalypse. Ils ont tiré le principe de plusieurs textes clés et du contexte immédiat des prophéties elles-mêmes. 

Lisez Nombres 14:34 et Ézéchiel 4:6. Comment Dieu énonce-t-il le principe jour-année dans ces textes spécifiques? 

Dans ces textes, nous pouvons voir très clairement l'idée du principe jour-année. Mais comment justifier l'utilisation de ce principe par cer-taines des prophéties de temps, comme dam Daniel 7:25, et Daniel 8:14, ainsi qu'Apocalypse 11:2, 3; Apocalypse 12: 6, 14; et Apocalypse 13:5?

Trois autres éléments soutiennent le principe jour-année dans ces pro-phéties de Daniel et d'Apocalypse: l'utilisation des symboles, de longues périodes de temps et d'expressions particulières.

Tout d'abord, la nature symbolique des bêtes et des cornes représentant des royaumes suggère que les expressions de temps doivent également être comprises comme symboliques. Les bêtes et les cornes ne doivent pas être prises à la lettre. Ce sont des symboles. Par conséquent, parce que le reste de la prophétie est symbolique et non littéral, pourquoi devrions-nous prendre les prophéties de temps seules comme littérales? La réponse est, bien sûr, que nous ne devrions pas.

Deuxièmement, bon nombre des évènements et des royaumes décrits dans les prophéties couvrent une période de plusieurs siècles, ce qui serait impossible si les prophéties de temps les représentant étaient prises au sens littéral. Une fois que le principe jour-année est appliqué, le temps s'adapte aux évènements d'une manière remarquablement précise, ce qui serait impossible si les prophéties de temps étaient prises littéralement.

Enfin, les expressions particulières utilisées pour désigner ces périodes suggèrent une interprétation symbolique. En d'autres termes, la façon dont le temps est exprimé dans ces prophéties (par exemple, « 2300 soirs et matins » de Daniel 8:14, LSG) n'est pas un moyen ordinaire d'exprimer le temps, ce qui nous montre que les périodes de temps représentées doivent être prises symboliquement, et non littéralement. Regardez la prophétie des 70 semaines de Daniel 9:24-27. Nous lisons que « Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur » (Dan. 9:25, LSG), il y aura 69 semaines, soit un an et quatre mois et une semaine. La prophétie n'a aucun sens lorsqu'elle est comprise de cette façon, n'est-ce pas? Que se passe-t-il, cependant, lorsque nous appliquons le principe de la Bible, et que les 70 semaines deviennent 490 ans? 

Pendant des siècles, les réformateurs protestants ont identifié le pouvoir de la petite corne de Daniel 7 et 8 comme étant l'église romaine. Pourquoi? 

Lisez Daniel 7:1-25 et 8:1-13. Quelles sont les caractéristiques communes de la petite corne dans les deux chapitres? Comment pouvons-nous l'identifier? 

Il y a sept caractéristiques communes entre la petite corne de Daniel 7 et 8 :

(1) toutes deux sont décrites comme une corne.

(2) toutes deux sont des puissances persécutrices (Dan. 7:21, 25; 8:10, 24).

(3) toutes deux s'exaltent et blasphèment (Dan 7:8, 20, 25; 8:10, 11, 25).

(4) toutes deux ciblent le peuple de Dieu (Dan. 7:25, 8:24).

(5) toutes deux ont des aspects de leur activité délimités par le temps prophétique (Dan. 7:25; 8:13,14).

(6) les deux se prolongent jusqu'à la fin des temps (Dan. 7:25, 26; 8:17, 19). Et

(7) toutes deux doivent être sumaturellement détruites (Dan. 7:11, 26; 8:25).

L'histoire identifie le premier royaume comme Babylone (Dan. 2:38), le second comme les Mèdes et les Perses (Daniel 8:20), et le troisième comme la Grèce (Dan. 8:21). L'histoire est sans équivoque qu'après ces empires mondiaux vient Rome.

Dans Daniel 2, le fer représentant Rome continue dans les pieds de fer mélangé à de l'argile; c'est-à-dire, jusqu'à la fin des temps. La petite corne de Daniel 7 sort de la quatrième bête mais demeure une partie de cette quatrième bête.

Quel pouvoir est sorti de Rome et continue son influence politico-religieuse pendant au moins 1260 ans (voir Dan. 7:25)? Un seul pouvoir correspond à l'histoire et à la prophétie, la papauté. La papauté est arrivée au pouvoir parmi les dix tribus barbares d'Europe et en a déraciné trois (Dan. 7:24). La papauté était « différente des premiers » (Dan. 7:24, LSG), indiquant son caractère unique par rapport aux autres tribus. La papauté a prononcé « des paroles contre le Très-Haut» (Dan 7:25, LSG) et« s'éleva jusqu'à l'armée des cieux » (Dan 8:11, LSG) en usurpant le rôle de Jésus et en Le remplaçant par le pape. La papauté a accompli la prédiction d'opprimer « les saints du Très-Haut » (Dan. 7:25, LSG) et de faire tomber « une partie de cette année » (Dan 8:10, LSG) pendant la contreréforme quand les protestants ont été massacrés. La papauté a cherché à « changer les temps et la loi » (Dan. 7:25, LSG) en supprimant le deuxième commandement et en changeant le sabbat au dimanche. 

Dans Daniel 2, 7 et 8, après la Grèce, un pouvoir surgit et existera jusqu'à la fin des temps. Quel pouvoir cela pourrait-il être autre que Rome, main-tenant dans sa phase papale? Aussi politiquement incorrect que cela soit, pourquoi s'agit-il d'un enseignement crucial des messages des trois anges, et donc d'un élément crucial de la vérité présente? 

 Le schéma prophétique étudié cette semaine a trouvé un soutien écrasant parmi les historicistes protestants depuis la réforme. Mais ce n'est qu'à partir du mouvement millérite, au début des années 1800, que les 2300 jours et l'instruction du jugement ont été soigneusement reconsidérés et étudiés. Regardez le tableau suivant :

 Daniel 7                                                           Daniel 8                                                                          
 Babylone (lion)  -------------------------
 Mèdes et Perses (ours)  Mèdes et Perses (bélier)
 Grèce (léopard)  Grèce (bouc)
 Rome païenne (quatrième royaume)  Rome païenne (corne qui se déplace horizontalement)
Rome papale (petite corne)  Rome papale (corne se déplace verticalement)

        

Lisez Daniel 7:9-14; 8:14,26. Que se passe-t-il dans le ciel tel qu'il est représenté dans ces textes? 

Après la période de persécution médiévale, qui s'est terminée en 1798 avec l'arrestation et l'emprisonnement du pape par le général Berthier (Apo. 13:3), Daniel 7 et 8 parlent du jugement. Le jugement doit avoir lieu dans le ciel où « les juges s'assirent » (Dan. 7:10, LSG) et « sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme, il s'avança vers l'Ancien des jours » (Dan. 7:13, LSG). Il s'agit d'une scène du jugement qui se produit après 1798 et avant la seconde venue de Jésus.

Cette scène du jugement dans Daniel 7 est directement parallèle à la purification du sanctuaire dans Daniel 8:14. Ils parlent de la même chose. Selon Daniel 8:14, le temps de cette «purification du sanctuaire », qui est le jour de l'expiation, est de 2300 soirs et matins, ou jours. Avec le principe jour-année, ces jours représentent 2300 ans.

Le point de départ des 2300 ans se trouve dans Daniel 9:24, dans  lequel la prophétie des 70 semaines (490 ans) est chatalç ou « retranchées », de la vision des 2300 jours (Dan. 9:24). En fait, beaucoup d'érudits voient la pro-phétie des 2300 jours (années) de Daniel 8:14 et la prophétie des 70 semaines (490 ans) de Daniel 9:24-27 comme deux parties d'une prophétie. Le verset suivant dans la prophétie des 70 semaines, Daniel 9:25, donne le commence-ment de la période de temps, « depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie » (LSG). La date de cet évènement est « la septième armée du roi Artaxerxès » (Esdras 7:7), ou 457 av. JC. En comptant 2300 ans à partir de 457 av. JC, nous arrivons à 1844, qui vient quelques années après 1798 et avant la seconde venue de Jésus. C'est alors que Jésus entra dam le lieu très saint et commença Son ministère d'intercession, de purification du sanctuaire céleste. Voir le tableau de l'étude de vendredi. 

 

 

 Les symboles des prophéties apocalyptiques, comme ceux qu'on trouve dans Daniel et Apocalypse, ont un seul accomplissement. Par exemple, le bouc a trouvé son accomplissement dam la Grèce, un royaume unique (Dan. 8:21). Après tout, le texte nous a clairement dit de quoi il s'agit! Comment pouvait-il être plus clair que cela?

La typologie, cependant, se concentre sur les personnes réelles, les évènements ou les institutions de l'Ancien Testament, fondés sur une réalité historique, mais qui pointent vers une réalité plus grande à l'avenir. L'utilisation de la typologie comme méthode d'interprétation remonte à Jésus et aux écrivains du Nouveau Testament, et se trouve même dans l'Ancien Testament lui-même. Le seul guide pour reconnaitre un type et un antitype est quand un écrivain inspiré de l'Écriture les identifie.

Lisez 1 Corinthiens 10:1-13. À quels évènements de l'histoire Paul se réfere-t-il lorsqu'il réprimande l'église de Corinthe? En quoi cela nous concerne-t-il aujourd'hui? 

Paul se réfère à la réalité historique de l'exode et développe une typologie basée sur l'expérience des anciens Hébreux dans le désert. De cette façon, Paul montre que Dieu, qui a inspiré Moïse pour écrire ces évènements, a voulu que « ces choses nous servent d'exemples » (1 Cor 10:6, LSG), recommandant ainsi à l'Israël spirituel de supporter la tentation alors que nous vivons dans les derniers jours.

Lisez les passages ci-dessous et notez chaque accomplissement de type et d'antitype, tel que décrit par Jésus et les auteurs du Nouveau Testament. 

Matt. 12:40 ............................................................................................................................................................

Jean 19:36............................................................................................................................................................

Jean 3:14,15......................................................................................................................................................... 

Rom. 5:14..............................................................................................................................................................

Jean 1:29..............................................................................................................................................................

Dans chaque cas, Jésus et les auteurs du Nouveau Testament appliquent l'interprétation du type et d'antitype qui permettent à la signification prophétique de se démarquer. De cette façon, ils indiquent un plus grand accomplissement de la réalité historique. 

Pensez au service du sanctuaire terrestre, qui a servi comme un type de tout le plan du salut. Qu'est-ce que cela nous apprend sur l'importance du message du sanctuaire pour nous aujourd'hui? 

Lisez Clifford Goldstein, 1844 Made Simple (Boise, ID: Pacifie Press, 1988) comme un ouvrage, parmi tant d'aubes, pour trouver plus de matériel sur la prophétie de 2300 jours. Voir aussi www. 1844madesimple.org.

 Daniel 7                                                           Daniel 8                                                                          
 Babylone (lion)  -------------------------
 Mèdes et Perses (ours)  Mèdes et Perses (bélier)
 Grèce (léopard)  Grèce (bouc)
 Rome païenne (quatrième royaume)  Rome païenne (corne qui se déplace horizontalement)
Rome papale (petite corne)  Rome papale (corne se déplace verticalement)
 Jugement au ciel  Purification du sanctuaire céleste

       

Le point crucial à voir ici est que la scène du jugement dans Daniel 7, qui se produit après 1260 années de persécution (Dan. 7:25), est la même chose que la purification du sanctuaire dans Daniel 8:14. Et cette scène du jugement dam le ciel est ce qui conduit, en fin de compte, à l'établissement du royaume éternel de Dieu à la fin de la triste histoire de cette terre déchue. Par conséquent, nom avons une preuve biblique puissante de la grande importance que l'Écriture accorde à Daniel 8:14 et à l'évènement qu'il signifie. 

Discussion: 

1) Repassez en revue Daniel 2. Voyez comment la méthode historiciste est clairement révélée ici: une séquence ininterrompue des empires mondiaux, commençant dans l'antiquité et se terminant par l'établissement du royaume éternel de Dieu. Dieu nous donne la clé de l'interprétation de ces prophéties. Mais que dit-on de l'état du monde chrétien où très peu de chrétiens emploient aujourd'hui la méthode historiciste? Pourquoi ce fait aide-t-il à établir encore plus la pertinence du message Adventiste pour le monde aujourd'hui?

2) Comprenez-vous bien la prophétie des 2300 jours de Daniel 8:14? Si vous ne la comprenez pas, pourquoi ne pas prendre le temps de l'apprendre et de la partager avec votre classe? Vous pourriez être surpris de voir à quel point notre interprétation de cette prophétie est solidement fondée. 

3) Lisez Daniel 7:18, 21, 22, 25, 27. Remarquez l'accent mis sur ce qui arrive aux saints. Que leur inflige la puissance de la petite corne? En revanche, qu'est-ce que le Seigneur fait pour eux? Quelle est la bonne nouvelle pour les saints en ce qui concerne le jugement? Qu'est-ce que le jugement leur donne en fin de compte?