Leçon 10: La bible sur le plan historique

Lecture de la semaine :
Verset à mémoriser : 

La Bible est constituée dans l'histoire. L'histoire biblique va dans une direction linéaire d'un commencement absolu, quand Dieu créa toutes choses, à un aboutissement ultime, quand Il restaurera la terre à Sa seconde venue. La nature historique de l'Écriture est une caractéristique qui la distingue des livres sacrés des autres religions. La Bible suppose l'existence d'un Dieu qui agit personnellement dans l'histoire; elle ne cherche pas à prouver cette existence. Au commencement, Dieu parle, et la vie sur terre est créée (Genèse 1:1-31). Il appelle Abram à sortir des Chaldéens. Il délivre Son peuple de la servitude d'Égypte. Il écrit les dix commandements sur des tablettes de pierre avec Son propre doigt (Exode 31:18). Il envoie des prophètes. Il envoie des jugements. Il appelle les gens à vivre et à partager Sa loi divine et le plan du salut avec d'autres nations. En fin de compte, Il envoie Son Fils Jésus-Christ dans le monde, divisant ainsi l'histoire pour toujours.

Cette semaine, nous allons examiner quelques-unes des questions clés de l'histoire telles que représentées dans la Bible, aussi que des preuves archéologiques qui aident à étayer l'histoire telle qu'exprimée dans la Bible. 

Étudiez cette leçon pour le sabbat 6 juin. 

La monarchie de David et de Salomon représente l'âge d'or de l'histoire d'Israël. Mais que se passerait-il si David et Salomon n'existaient pas, comme certains l'ont prétendu? Et si leur royaume n'était pas aussi vaste que la Bible le décrit, comme certains l'ont aussi prétendu? Sans David, il n'y aurait pas de Jérusalem, la capitale de la nation (2 Sam. 5:6-10). Sans David, il n'y aurait pas de temple construit par son fils, Salomon (1 Rois 8:17-20). Enfin, sans David, il n'y aurait pas de futur Messie, car c'est dans la lignée de David qu'un Messie est promis (Jérémie 23:5, 6; Apo. 22:16). L'histoire d'Israël devrait être complè-tement réécrite. Or, cette histoire, telle qu'elle est lue dans l'Écriture, est précisément ce qui donne à Israël et à l'église son rôle et sa mission uniques. 

Lisez 1 Samuel 17. Comment Dieu apporte-t-Il une victoire décisive à Israël? Qui est utilisé pour cette victoire? Où la victoire a-t-elle lieu? 

Remarquez la description géographique précise des lignes de bataille dans 1 Samuel 17:1-3. Le site de Khirbet Qeiyafa est situé sur les collines, exactement dans la zone du camp israélite décrit dans ce chapitre. Les fouilles récentes ont révélé la présence d'une ville de garnison massivement fortifiée datant de l'époque de Saul et de David surplombant la vallée. Deux portes contemporaines ont été fouillées. Étant donné que la plupart des villes de l'ancien Israël n'avaient qu'une seule porte, cette caractéristique peut aider à identifier le site comme Shaaraïm (1 Sam. 17:52), qui en hébreu signifie « deux portes ».

Si tel est le cas, alors nous avons identifié pour la première fois cette ancienne ville biblique. En 2008 et 2013, deux inscriptions ont été trouvées que beaucoup croient représenter la plus ancienne écriture hébraïque jamais découverte. La deuxième inscription mentionne le nom Eschbaal, le même nom que l'un des fils de Saul (1 Chron. 9:39).

En 1993, des fouilles dans la ville de Tel Dan, dans le nord du pays, ont révélé une inscription monumentale par le roi Hazael de Damas, qui enregistre sa victoire sur le « roi d'Israël » et le roi de la « maison de David ». C'est de la même façon que la dynastie de David est décrite dans la Bible, ajoutant des preuves archéologiques plus puissantes que David a existé dans l'histoire, tout comme la Bible le dit. 

Pensez aux implications de ce que cela signifierait pour notre foi, si, comme certains le prétendent, le roi David n'a pas existé? 

Lisez Ésaïe 36:1-3 et Ésaïe 37:14-38. Dans ce récit d'une campagne assyrienne massive contre Juda, comment Dieu délivre-t-Il Son peuple? 

En 701 av. JC, Sanchérib fait campagne contre Juda. Le récit est rapporté dans l'Écriture. Il est également rapporté par Sanchérib lui-même de plusieurs façons. Dans ses annales historiques, découvertes dans la capitale de Ninive, il se vante: «J'ai assiégé et conquis quarante-six de ses [d'Ézéchias] villes fortifiées et d'innombrables petits villages ». Dans le palais de Sanchérib à Ninive, il célèbre sa victoire sur la ville judéenne de Lachish en recouvrant les murs d'une salle centrale du palais de représentations et la bataille contre la ville.

De récentes fouilles à Lachish ont révélé les débris de destruction massive de la ville après qu'elle a été brulée par Sanchérib. Mais Jérusalem est miraculeusement épargnée. Sanchérib ne peut que se vanter de ceci: « Quant à Ézéchias le Judéen, je l'ai enfermé dans sa ville comme un oiseau dans une cage ».

Il n'y a aucune description de la destruction de Jérusalem, et aucun récit des captifs ayant été réduits en esclavage. Il est vrai que Jérusalem fut assiégée, mais la Bible rapporte que le siège n'a duré qu'un jour, car l'ange du Seigneur a délivré Jérusalem. Comme Ésaïe l'avait prédit, «C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel sur le roi d'Assyrie: Il n'entrera point dans cette ville, il n'y lancera point de traits, il ne lui présentera point de boucliers, et il n'élèvera point de retranchements contre elle. Il s'en retournera par le chemin par lequel il est venu, et il n'entrera point dans cette ville, dit l'Éternel. Je protègerai cette ville pour la sauver, à cause de Moi, et à cause de David Mon serviteur» (Ésaïe 37:33-35, LSG).

Fait intéressant, seul Lachish est bien en vue à Ninive, la capitale assyrienne. Jérusalem ne se trouve pas sur les murs du palais. Sanchérib ne pouvait se vanter que de sa conquête de Lachish. L'affrontement entre le Dieu des cieux et les dieux des Assyriens est démontré dans la délivrance de Son peuple. Il voit les actes d'agression de l'Assyrie. Il entend les paroles de la prière d'Ézéchias. Dieu agit dans l'histoire. 

Comment pouvez-vous vous rappeler que le Dieu qui a si miraculeusement délivré Israël en ce moment et en ce lieu est le même Dieu à qui vous adressez vos prières, sur qui vous comptez, et en qui vous avez confiance aujourd'hui? 

En juillet 2007, un chercheur de l'université de Vienne travaillait sur un projet au British Museum quand il a trouvé une tablette de l'époque de Nebucadnetsar, roi de Babylone. Sur la tablette, il a trouvé le nom « Nebusarsekim », le nom d'un fonctionnaire babylonien mentionné dans Jérémie 39:3. Nebusarsekim est l'un des nombreux individus, à la fois rois et fonctionnaires, qui (grâce à l'archéologie) ont été redécouverts à l'époque de Daniel et Nebucadnetsar.

Lisez Daniel 1 et 5. Comment les premières décisions de Daniel correspondent-elles aux actes de Dieu en l'utilisant comme Son serviteur et prophète pour avoir un impact sur des millions de personnes à travers l'histoire? 

Daniel « a résolu dans son cœur » (Dan. 1:8) de rester fidèle à Dieu en ce qui concerne le manger et l'adoration. Ces bonnes habitudes, formées au début de son expérience sont devenues le modèle qui lui donnera la force toute sa vie. Le résultat a été la pensée claire, la sagesse et la compréhension qui venaient d'en haut. Cela a été reconnu par Nebucadnetsar et Belshazzar, de sorte qu'il fut élevé aux plus hautes positions dans le royaume. Mais, peut-être plus important, cela a abouti à la conversion du roi Nebucadnetsar lui-même (Dan. 4:34-37).

Nebucadnetsar était le fils de Nabopolassar. Ensemble, ils ont construit une ville glorieuse, inégalée dans le monde antique (Dan. 4:30). La ville de Babylone était énorme, avec plus de 300 temples, un palais exquis, et entouré d'énormes murs en double de 3,7 et 6,7 mètres d'épaisseur. Les murs étaient ponctués de huit portes principales, toutes nommées d'après les principales divinités babyloniennes. La plus célèbre est la porte d'Ish-tar, découverte par les fouilles des Allemands et reconstruite au Musée Pergamom de Berlin.

Dans Daniel 7:4, Babylone est décrite comme un lion aux ailes d'aigle. Le chemin processionnel menant à la porte d'Ishtar est bordé d'images de 120 lions. Une image d'un lion énorme bondissant sur un homme a également été trouvée lors des fouilles et se tient encore aujourd'hui hors de la ville. Tout cela témoigne que le lion est un symbole approprié pour Babylone la grande. L'histoire biblique et son message prophétique sont confirmés. 

Daniel 1:8 dit que Daniel « résolut dans son coeur ». Qu'est-ce que cela voudrait dire? Quelles sont les choses dont vous avez besoin de décider « dans votre coeur » de faire ou de ne pas faire? 

Lisez Matthieu 26:57-67, Jean 11:45-53, et Jean 18:29-31. Qui était Caïphe, et quel a été son rôle dans la mort de Christ? Qui était Ponce Pilate, et en quoi sa décision était-elle la plus importante pour que le Sanhédrin atteigne ses objectifs? 

Caïphe était le grand prêtre et l'instigateur du complot visant à chercher la mort de Jésus. Son existence est également rapportée par Josephus, l'historien juif écrivant au nom des Romains.

«En outre, il priva Joseph, également appelé Caïphe, du grand sacerdoce, et nomma Jonathan, le fils d'Ananias, l'ancien grand prêtre, pour lui succéder» — (traduit de Josephus, Complete Works, Grand Rapids, MI: Kregel Publications, 1969, livre 18, chapitre 4, p. 381).

En 1990, une tombe familiale a été découverte au sud de Jérusalem contenant douze ossuaires ou caisses à os. Les pièces de monnaie et la poterie de la tombe datent du milieu du premier siècle après JC. Le plus orné des ossuaires, avec de multiples ensembles d'os dessus, contient le nom «Joseph fils de Caïphe ». Beaucoup de chercheurs croient que c'était la tombe et la caisse à os de Caïphe, le souverain sacrificateur directement impliqué dans la mort de Jésus. En 1961, une inscription portant le nom de Ponce Pilate, gouverneur de Judée sous l'empereur Tibère, fut retrouvée sur une pierre dans le théâtre de Césarée Maritima.

Ainsi, dans ces deux cas, certaines des principales figures entourant la mort de Christ ont été corroborées par l'histoire.

Les historiens séculiers des deux premiers siècles parlent aussi de Jésus de Nazareth. Tacite, l'historien romain, écrit à propos de Christ, son exécution par Ponce Pilate pendant le règne de Tibériade, et les premiers chrétiens à Rome. Pline le Jeune, un gouverneur romain, écrit en 112-113 après JC à l'empereur Trajan, demandant comment il devrait traiter les chrétiens. Il les décrit comme se rencontrant un certain jour avant la lumière du jour où ils se rassemblent et chantent des hymnes comme à un dieu.

Ces découvertes archéologiques et sources historiques fournissent un cadre supplémentaire et non biblique de l'existence de Jésus, qui était adoré dans les 50 premières années après Sa mort. Les évangiles eux-mêmes sont des sources primaires sur Jésus, et nous devrions les étudier avec soin pour apprendre davantage sur Jésus et Sa vie. 

Bien qu'il soit toujours agréable d'avoir des preuves archéologiques qui soutiennent notre foi, pourquoi devons-nous apprendre à ne pas faire dépendre notre foi de ces choses, aussi utiles soient-elles parfois? 

On ne vit pas dans le vide. Nos choix influencent non seulement nous-mêmes, mais aussi les autres. De la même manière, la vie de plusieurs hommes de Dieu a eu un grand impact sur l'avenir des autres en dehors d'eux-mêmes. Dans Hébreux 11, ce chapitre bien connu sur la «foi », nous voyons en résumé l'influence de beaucoup de ces héros de la foi.

Lisez Hébreux 11:1-40. Quelles leçons pouvons-nous tirer de ces héros en étudiant leur vie?

Enoch ....................................................................................................................................................................

Noé  .......................................................................................................................................................................

Abraham  ..............................................................................................................................................................

Sarah  ....................................................................................................................................................................

Joseph  ..................................................................................................................................................................

Moïse  ....................................................................................................................................................................

Rahab  ....................................................................................................................................................................

Samson  .................................................................................................................................................................

La foi n'est pas simplement une croyance en quelque chose ou en quelqu'un; elle agit en réponse à cette croyance. C'est une foi qui fonctionne; c'est ce qui est considéré comme justice. Ce sont ces actions de foi qui changent l'histoire. Chacune de ces actions dépend d'une confiance en la Parole de Dieu.

Noé a agi avec foi quand il a construit l'arche, faisant confiance à la Parole de Dieu plutôt qu'à l'expérience et à la raison. Parce qu'il n'avait jamais plu, l'expérience et la raison suggéraient qu'une inondation n'avait absolument aucun sens. Mais Noé a obéi à Dieu, et la race humaine a survécu. Abraham, alors appelé Abram, a quitté Ur dans le sud de la Mésopotamie, la ville la plus raffinée dans le monde à cette époque, et sortit, sans savoir où Dieu le conduirait. Mais il a choisi d'agir sur la Parole de Dieu. Moïse a choisi de devenir un berger menant le peuple de Dieu à la terre promise plutôt que de devenir un roi sur l'Égypte, le plus grand empire de son temps. Il fit confiance à la voix du Tout-Puissant, l'appelant du buisson ardent. Rahab a décidé de faire confiance aux récits de la délivrance de Dieu, a protégé les deux espions, et est devenue une ancêtre de Jésus. Nous ne savons que très peu sur la façon dont nos décisions affecteront la vie d'innombrables personnes de cette génération et celles à venir. 

Quelles décisions cruciales sont imminentes devant vous? Comment faites-vous les choix que vous faites, et pourquoi? 

Ellen G. White, « David et Goliath », dans Patriarches et Prophètes, chap. 63; « Ézéchias », chap. 28; « Délivrance de l'Assyrie », chap. 30 dans Prophètes et roi; et section 4 de Methods of Bible Study, accessible sur http://www.adventistbiblicalresearch.org/materials/ bible-interpretation-hermeneutics/methods-bible-study.

« La Bible est le livre d'histoire le plus ancien et le plus complet que les hommes possèdent. Elle jaillit de la source de vérité éternelle, et, à travers les âges, la main de Dieu a préservé sa pureté. Elle éclaire le passé lointain que l'homme cherche en vain à pénétrer. C'est uniquement dans la Parole de Dieu que nous pouvons contempler la puissance qui a posé les fondements de la terre et déployé les cieux. C'est là seulement que nous trouvons l'explication véridique de l'origine des nations. Là seulement, nous pouvons trouver une histoire de notre race pure de tout orgueil, de tout préjugé » — Ellen G. White, Éducation, p. 143.

« Celui qui a une connaissance de Dieu et de Sa Parole a une foi établie dans la divinité des Saintes Écritures. Il ne teste pas la Bible par les idées scientifiques humaines. Il met ces idées à l'épreuve de la norme infaillible. Il sait que la parole de Dieu est la vérité, et la vérité ne peut jamais se contre-dire; tout ce qui, dans l'enseignement de la soi-disant science, contredit la vérité de la révélation de Dieu n'est qu'une supposition humaine. Pour les plus sages, la recherche scientifique ouvre de vastes domaines de pensée et d'information» — (traduit d'Ellen G. White, Testimonies for the Church, vol. 8, p. 325). 

DISCUSSION:

1) Donnez des détails à la question posée à la fin de l'étude de mercredi. Oui, c'est bien quand on trouve des preuves archéologiques qui confirment l'histoire biblique. Mais que se passe-t-il lorsque l'on trouve des preuves archéologiques qui sont interprétées d'une manière qui contredit l'histoire biblique? Qu'est-ce que cela devrait nous dire sur le fait que nous devons dépendre de la Parole de Dieu comme venant de Dieu et Lui faire confiance, indépendamment des prétentions de l'archéologie ou de toute autre science humaine? 

 2) Pensez à toutes les prophéties bibliques qui ont été accomplies dans le passé que nous pouvons voir comme ayant été accomplies du point de vue actuel. Pensez, par exemple, à la plupart des royaumes de Daniel 2 et 7. Comment pouvons-nous apprendre de ces prophéties, qui ont été accomplies dans l'histoire, et faire confiance au Seigneur au sujet des prophéties qui sont encore à venir?