Lisez Ellen G. White, « La création », pp. 44-51; «La semaine littérale », pp. 111-116, dans Patriarches et Prophètes.

«Les preuves cumulatives, fondées sur des considérations comparatives, littéraires, linguistiques et autres, convergent à tous les niveaux, ce qui conduit à la conclusion singulière que la désignation yôm, « jour », dans Genèse 1 signifie toujours une journée littérale de 24 heures.

« L'auteur de Genèse 1 n'aurait pas pu produire des moyens plus complets et inclusifs pour exprimer l'idée d'un « jour » littéral que ceux qui ont été choisis » — (traduit de Gerhard E Hasel, « The "Days" of Creation in Genesis 1: Literal "Days" or Figurative "Periods/Epochs" of Time? » Origines 21/1 [1994], pp. 30, 31.

« Les plus grands esprits, s'ils ne sont pas guidés par la Parole de Dieu, deviennent déconnectés dans leurs tentatives d'étudier les relations entre la science et la révélation. Le Créateur et Ses oeuvres sont au-delà de leur compréhension; et parce que cela ne peut pas être expliqué par des lois naturelles, l'histoire biblique est déclarée peu fiable » — (Traduit d'Ellen G. White, Testimonies for the Church, vol. 8, p. 258). 

DISCUSSION:

1) Regardez la citation d'Ellen G. White ci-dessus. Combien de fois, même aujourd'hui, voyons-nous exactement ce qu'elle a écrit, même parmi les chrétiens qui prendront automatiquement les prétentions de la science au détriment du récit biblique, ce qui, comme elle l'a écrit, impliquerait que l'histoire biblique « est peu fiable »? 

2) Pourquoi est-il impossible de prendre la Bible au sérieux tout en acceptant l'évolution théiste? Si vous connaissez un évolutionniste théiste qui prétend être chrétien, pourquoi ne pas lui demander d'expliquer la croix à la lumière de ce que Paul a écrit (voir Romains 5) sur le lien direct entre la chute d'Adam et la mort et la croix de Jésus? Quelle explication donne-t-il? 

3) Si la Bible est la révélation de Dieu, alors la foi et les yeux du croyant ne sont-ils pas ouverts à la plus grande réalité exprimée dans les Écritures? Comment les chrétiens peuvent-ils alors être taxés « d'esprit étroit » lorsqu'ils ouvrent leur esprit aux vérités scripturaires révélées par un Dieu infini? En fait, une vision athée et matérialiste du monde est beaucoup plus étroite que la vision chrétienne du monde. 

4)  En tant que croyants fidèles à la Parole de Dieu, comment pouvons-nous servir ceux qui sont aux prises avec des questions d'identité sexuelle? Pourquoi ne devons-nous pas être ceux qui jettent des pierres, même avec des gens qui, comme la femme adultère, sont coupables de péché?