La Bible fournit un lien ininterrompu entre la création parfaite, la chute, le Messie promis et la rédemption finale. Ces évènements majeurs deviennent la base du thème de l'histoire du salut pour la race humaine. 

Lisez Genèse 1:31, Genèse 2:15-17, et Genèse 3:1-7. Qu'est-il arrivé à la création parfaite de Dieu? 

Dieu a déclaré que Sa création est « très bonne » (Genèse 1:31). « La création était maintenant terminée... l'Éden avait fleuri sur terre. Adam et Ève avaient libre accès à l'arbre de vie. Aucune souillure du péché ou de l'ombre de la mort n'entachait la belle création » — Ellen G. White, Patriarches et Prophètes, p. 47. Dieu avait averti Adam et Ève que s'ils mangeaient de l'arbre interdit, ils mourraient surement (Genèse 2:15-17). Le serpent a commencé son discours par une question, puis a complètement contredit ce que Dieu avait dit: «Vous ne mourrez point» (Genèse 3:4). Satan a promis à Ève une grande connaissance et qu'elle serait comme Dieu. Manifestement, elle l'a cru. 

Lisez Romains 5:12 et Romains 6:23? Comment Paul confirme-t-il la déclaration de Dieu dans Genèse 2:15-17? Comment ces enseigne-ments rejettent-ils l'évolution théiste? 

Dans l'Écriture, nom pouvons voir où les auteurs bibliques ultérieurs ont confirmé des déclarations bibliques antérieures et fourni des informations supplémentaires. Dans Romains 5-8, Paul écrit sur le péché et la beauté du salut: « Comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes» (Rom. 5: 12, LSG). Mais dans une perspective évolutive, la mort serait présente depuis des millions d'années avant l'humanité. L'idée d'une évolution théiste a de graves implications pour l'enseignement biblique de l'origine du péché, de la mort substitutive de Christ sur la croix, et du plan du salut. Si la mort n'est pas liée au péché, alors le salaire du péché n'est pas la mort (Rom. 6:23), et Christ n'aurait eu aucune raison de mourir pour nos péchés. Ainsi, la création, la chute et la croix sont inextricablement liées. Le premier Adam est lié au dernier Adam (1 Cor 15:45, 47). Une croyance à l'évolution darwinienne détruirait la base même du christianisme, même si un concept de Dieu est inséré dans le processus.