Ces dernières années, il y a eu une tendance à considérer la semaine de la création comme non littérale, comme une métaphore, une parabole, voire un mythe. Cela s'est produit dans le sillage de la théorie de l'évolution, qui suppose qu'il y a longtemps, le temps a pris en compte le développement de la vie sur la planète terre.

Qu'enseigne la Bible à ce sujet? Pourquoi les « jours » de la création dans Genèse 1 doivent-ils être compris comme des jours littéraux et non symboliques? 

Lisez Genèse 1:3-5 et Exode 20:8-11. Comment le terme « jour » est-il utilisé dans ces contextes. 

Le mot hébreu yôm, ou « jour », est utilisé de façon cohérente tout au long du récit de la création pour une journée littérale. Rien dans le récit de la création de la Genèse n'indique qu'autre chose qu'un jour littéral a été signifié. En fait, certains érudits qui ne croient pas que les jours étaient littéraux, admettent néanmoins que l'intention de l'auteur était de décrire des jours littéraux. Il est intéressant de noter que Dieu Lui-même utilise ce nom pour désigner la première unité de temps (Genèse 1:5). Yôm, ou jour, est défini avec l'expression « Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin » (Genèse 1:5, 8, etc., LSG). Le terme est utilisé au singulier, et non pas au pluriel, c'est-à-dire, un seul jour. Ainsi, les sept jours de la création doivent être compris comme une unité de temps complète, introduite par le nombre cardinal `echad (« un ») suivi des nombres ordinaux (deuxième, troisième, quatrième, etc.). Ce modèle indique une séquence consécutive de jours, culminant au septième jour. Rien n'indique dans l'utilisation des termes ou dans la forme narrative elle-même qu'il devrait y avoir des écarts entre ces jours. Les sept jours de la création sont, en effet, sept jours comme nous délimitons les jours d'aujourd'hui. En outre, la nature littérale de la journée est prise pour acquise quand Dieu a écrit avec Son propre doigt le quatrième commandement, indiquant que la base du sabbat du septième jour repose sur la séquence d'une semaine de création littérale de sept jours.

La création de la Genèse n'est pas la seule création dans la Bible. Il y a aussi la recréation, à la seconde venue, où Dieu transformera la mortalité en immortalité « en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette » (1 Cor 15:52, LSG). Cependant, si Dieu peut le faire instantanément à la recréation, pourquoi utiliserait-Il des milliards d'années pour la première création, comme l'évolution théiste l'enseigne.