Daniel 12.1 parle de ceux qui sont trouves inscrits dans le livre. Qu'est-ce que cela signifie ? 

Le moment de l'intervention de Michel est également décrit comme un temps de trouble sans égal. Cela correspond au moment où l'Esprit de Dieu sera retiré à l'humanité rebelle. Puis les sept derniers fléaux, ou plaies, expressions de la colère de Dieu sur les nations, seront déversés sur la Babylone eschatologique (Apocalypse 16 ; Ap 18.20-24) et les forces des ténèbres se lanceront à l'assaut du monde. Ellen G. White écrit à propos de cette période que «Satan plongera alors les habitants de la terre dans une détresse finale et terrible. Lorsque les anges de Dieu cesseront de tenir en laisse les vents violents des passions humaines, tous les éléments du conflit se déchaineront. Le monde entier sera englouti dans une ruine plus terrible que celle qui tomba autrefois sur Jérusalem. » Le grand espoir, p. 452.

Mais le peuple de Dieu sera délivré lors de ce temps terrible, car, dans le jugement investigateur mené dans le tribunal céleste, ils ont été innocentés par Jésus, le Grand Prêtre céleste, et leurs noms ont été écrits dans le livre.

Pour comprendre la signification de ce livre, nous devons garder à l'esprit que la Bible mentionne deux types de livres célestes. L'un contient les noms de ceux qui appartiennent au Seigneur et est parfois appelé le livre de vie (Ex 32.32, Lc 10.20, Ps 69.29, Ph 4.3, Ap 17.8). En plus du livre de vie, les Écritures mentionnent des livres qui contiennent les archives des actions humaines (Ps 56.8, Mal 3.16, Es 65.6). Ce sont les livres utilisés dans le tribunal céleste pour déterminer l'engagement de chacun envers le Seigneur. Ce sont les archives célestes, des «bases de données,» qui contiennent les noms et les actions de chaque être humain. Certaines personnes voient d'un mauvais oeil l'idée que leur nom, et surtout leurs oeuvres, soient écrites dans le ciel. Mais une fois que nous consacrons nos vies à Christ, nos noms sont inscrits dans le livre de vie, et nos mauvaises actions seront effacées au jugement. Ces archives célestes fournissent des preuves judiciaires devant l'univers entier que nous appartenons à Jésus, et par conséquent que nous avons le droit d'être protégés lors du temps de trouble.

Comment se fait-il que seule la justice de Christ, qui nous est imputée, soit notre seul espoir d'être trouvé inscrit dans le livre? Venez avec votre réponse ce sabbat.