Lisez Daniel 12.1. Qui change le cours de l'histoire à la fin des temps? En quoi Romains 8.34 et Hébreux 7.25 nous aident-ils à comprendre ce que signifie ce texte? 

Jusqu'ici, chaque chapitre de Daniel a commencé par la mention du chef d'une nation païenne. Daniel 12 commence également avec un chef, mais contrairement à tous les autres chapitres, ce chef-là est un prince divin qui se lève pour délivrer le peuple de Dieu des griffes de ses ennemis.

Comme nous l'avons aperçu dans notre étude de Daniel 10, Michel est le même être céleste puissant qui apparait à Daniel près du Tigre. Là il se pose comme le représentant céleste du peuple de Dieu. Il apparait également ailleurs dans Daniel en tant que Fils de l'homme (Daniel 7), Prince de l'armée (Daniel 8), et Messie, le prince (Daniel 9, Darby). Ainsi, Michel, dont le nom signifie : « Qui est semblable à Dieu ? » n'est autre que Jésus en personne.

Il est important de noter le timing de l'intervention de Michel. D'après Daniel 12.1, elle se situe en ce temps-là. Cette expression renvoie à l'époque mentionnée dans Daniel 11.40-45. C'est la période qui s'étend depuis la chute de la papauté en 1798 jusqu'à la résurrection à la fin des temps (Dn 12.2).

On peut déduire deux aspects importants de l'oeuvre de Michel d'après le verbe «se dresse» utilisé dans Daniel 12.1 pour décrire ce qu'il fait. D'abord, ce verbe évoque l'avènement de rois qui conquièrent et règnent. Le verbe a également principalement une connotation militaire. Il montre que Michel agit en tant que chef militaire qui protège son peuple et le conduit de manière spéciale au cours des dernières étapes du grand conflit.

Deuxièmement, le verbe «se dresser» renvoie également à un cadre de jugement. Michel .« se dresse» pour agir comme avocat dans le tribunal céleste. En tant que Fils de l'homme, il se présente devant l'Ancien des Jours pour représenter le peuple de Dieu pendant le jugement investigateur (Dn 7.9-14). Ainsi, le fait que Michel se lève ou se dresse évoque les aspects militaires et judiciaires de son oeuvre. En d'autres termes, il est investi du pouvoir de vaincre les ennemis de Dieu et de l'autorité nécessaire pour représenter le peuple de Dieu dans le tribunal céleste.

Réfléchissez à ce que signifie le fait que Michel se tient debout en notre nom, encore aujourd'hui. Quel espoir cela devrait-il vous donner, à vous, pécheur?