Imprimer
Catégorie parente: Trimestre 1: Le livre de Daniel
Catégorie : Leçon 6 : De l'arrogance à la destruction

Lisez Daniel 5.9-12. Que dit la reine sur Daniel que le roi aurait déjà dû savoir? Que révèle le fait qu'il semble ignorer jusqu'à l'existence de Daniel? 

Alors que la salle du banquet est plongée dans la confusion à cause de ce mystérieux message sur le mur, la reine fait son entrée et donne la marche à suivre au roi. Elle lui rappelle l'existence de Daniel, dont la capacité à interpréter les rêves et à résoudre des mystères a été démontrée du temps de Nabuchodonosor. Si Belshatsar était aussi malin que son prédécesseur, il aurait su vers qui se tourner pour trouver la signification de cette inscription mystérieuse. rintervention de la reine se révèle nécessaire pour le roi, qui à ce stade, semble totalement dépassé par les événements. Ses paroles sonnent comme un reproche à Belshatsar qui a négligé la seule personne dans le royaume capable d'interpréter l'inscription mystérieuse. Et elle fait également un rappel oral du CV de Daniel à Belshatsar : le prophète a l'esprit des dieux saints, des lumières, de l'intelligence, et une sagesse divine. Il est capable de comprendre, d'interpréter les rêves, et de résoudre des énigmes. Il était chef des magiciens, des astrologues, des chaldéens, des devins à l'époque de Nabuchodonosor (Dn 5.11,12).

À ce stade, on se demande à nouveau pourquoi Belshatsar n'avait pas tenu compte de Daniel. Le texte ne donne pas de réponse directe à cette question, mais nous supposons qu'à cette époque, Daniel, après avoir servi le roi au moins jusqu'à la troisième année de son règne (Dn 8.1,27), n'est plus en fonction. Uâge de Daniel est peut-être un facteur. Il a probablement autour de 80 ans, et le roi voulait peut-être remplacer les dirigeants vieillissants par une génération plus jeune. Le roi a également pu décider de ne pas tenir compte de Daniel car il ne voulait pas s'engager envers le Dieu de Daniel. Mais quelle que soit la ou les raisons, il n'en demeure pas moins frappant que quelqu'un avec des références comme celles de Daniel ait pu être oublié aussi vite.

Lisez Romains 1.16-32. De quelles manières le principe exprimé dans ces textes se manifeste-t-il, non seulement dans cette histoire, mais dans le monde aujourd'hui?