Il est instructif de noter que  l’image  de Daniel 2 est faite d’or et d’argent, qui sont des métaux liés à la puis- sance économique. L’image est également faite de bronze et de fer, qui étaient utilisés pour les outils et les armes, et de la poterie, qui était uti- lisée dans le monde antique à des fins littéraires et domestiques. Ainsi, l’image fournit une représentation vivante de l’humanité et de ses réa- lisations. Plus appropriées encore, les parties anatomiques distinctes de l’image traduisent la succession des royaumes du monde et la désunion finale qui prévaudra dans les derniers jours de l’histoire humaine. La pierre, cependant, est distinctement représentée comme quelque chose qui n’est pas faite des « mains humaines » (Dan. 2:45), un rappel puis- sant de la fin surnaturelle qui viendra sur ce monde temporaire et sur toutes ses réalisations humaines.
Bien que pour « l’œil humain sans aide, l’histoire humaine peut sembler être un jeu chaotique de forces et de contre-forces... Daniel nous rassure que derrière tout cela se trouve Dieu, veillant avec soin pour réaliser ce qui est mieux » – (traduit de William H. Shea, Daniel: A Reader’s Guide, Nampa, ID: Pacific Press, 2005, p. 98).

Discussion:

Quel bonheur de savoir qu’au milieu de tout le chaos et la souf- france de ce monde, Dieu est finalement au contrôle et amènera toute chose à une fin glorieuse. D’ici là, quel est notre rôle dans  la recherche de tout le bien que nous pouvons faire pour aider à soulager les souffrances qui existent dans ce monde déchu?

 Comment expliquer le fait que Daniel et les captifs travaillent si étroitement avec un chef païen (le chef des eunuques) qui a causé tant de tort au peuple de Daniel et qui semble très loyal à un roi qui a détruit la ville, le temple et le peuple de Daniel?

 Comme nous l’avons vu, certains ont fait valoir que la pierre découpée sans aucune main humaine fait référence à la diffusion de l’évangile au monde. Cela ne peut pas être juste pour un certain nombre de raisons, y compris ce que Daniel 2:35 dit, qui est que la pierre va écraser les nations précédentes et que « le vent les a emportés de sorte qu’aucune trace n’a été trouvée ». Cela  ne s’est pas produit après la croix. En outre, certaines tentatives d’identifier le royaume de pierre à l’église ignorent le fait que le royaume de pierre remplace toutes les autres formes de domination humaine. C’est un royaume qui englobe le monde entier. Par conséquent, seule la seconde venue de Jésus peut mettre en branle le processus dépeint comme le point culminant de ce rêve prophétique. Pourquoi, alors, la seconde venue de Jésus est-elle la seule interprétation sensée de ce que la pierre fait à la fin des temps?