Lisez Ellen G. White, « La croissance en Jésus-Christ », pp. 59-66, dans Le meilleur chemin.

« La croix du Christ sera la science et le chant des rachetés pendant toute l'éternité. Dans le Christ glorifié, ils contempleront le Christ crucifié. Jamais on n'oubliera que celui dont la puissance a créé et soutient les innombrables mondes à travers l'immensité de l'espace, le Bien-aimé de Dieu, la majesté du ciel, celui que les chérubins et les séraphins éblouissants mettent leur joie à adorer, s'est humilié pour relever l'homme déchu ; qu'il a porté la culpabilité et la honte du péché ; que la face de son Père s'est dérobée à ses yeux jusqu'au moment où le poids des malheurs d'un monde perdu a brisé son coeur et éteint sa vie sur la croix du Calvaire. La pensée que le Créateur de tous les mondes, l'Arbitre de toutes les destinées, ait pu renoncer à sa gloire et s'humilier lui-même par amour pour l'homme provoquera toujours l'émerveillement et l'adoration de l'Univers. Lorsque les nations des sauvés regarderont leur Rédempteur et contempleront la gloire éternelle du Père brillant sur le visage du Christ ; lorsqu'elles contempleront son trône, qui dure 'depuis toujours et pour toujours', sachant que son royaume n'aura aucune fin, elles éclateront en ce chant d'extase : 'Digne est l'Agneau immolé qui nous a rachetés pour Dieu par son sang précieux !' » Ellen G. White, Le grand espoir, pp. 478,479.

À MÉDITER 

1. En classe, évoquez le fait de trouver l'équilibre clans l'adoration entre la révérence et la joie. Ou bien réfléchissez à cette question : D'ailleurs, la révérence et la joie sont-elles mutuellement exclusives ?

2. Les Israélites placèrent la muraille de Jérusalem sous la protection divine à travers la cérémonie de dédicace et reconnaissaient ainsi qu'un mur ne sert à rien si Dieu ne le défend pas. Salomon l'avait bien exprimé : Si ce n'est le Seigneur qui bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent inutilement; si ce n'est le Seigneur qui garde la ville, celui qui la garde veille inutilement (Ps 127.1). Que devrait nous indiquer ce passage sur tout ce que nous entreprenons pour le Seigneur ?

3. Quel est le rôle de la musique dans l'expérience d'adoration de votre propre église ?

4. Les Écritures sont claires : Jésus est notre Grand Prêtre dans le sanctuaire céleste. Que fait-il exactement pour nous ? Que peut nous enseigner le ministère des prêtres dans le temple terrestre sur ce que Jésus fait pour nous dans le temple céleste ?