Lisez Néhémie 12.44-47. Pourquoi Juda se réjouit-elle de ce que les prêtres et les lévites étaient à leur poste ? Pourquoi étaient-ils importants ? Que symbolisait le travail des prêtres (qui étaient des lévites) ? Voir Hébreux 9.1-11.

« L'intercession du Christ en faveur de l'homme dans le sanctuaire céleste est tout aussi essentielle au plan du salut que sa mort sur la croix. Par sa mort, il a inauguré l'oeuvre qu'il est allé terminer au ciel après son ascension. Nous devons, par la foi, pénétrer 'au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme un précurseur.' » Ellen G. White, Le grand espoir, pp. 357,358.

À nouveau, bien que les gens de l'époque n'avaient certainement pas la lumière que nous avons aujourd'hui, leur compréhension était suffisante pour qu'ils sachent que le travail des lévites, qui seuls pouvaient officier dans le temple, était aussi important. Ils étaient enthousiastes de voir que l'oeuvre de Dieu se réalisait à travers eux.

La nation avait passé du temps avec Dieu à lire sa Parole, à prier, à adorer, et à se reconsacrer à lui. Parmi tout cela, ils prirent conscience que les ministères liés au temple avaient été négligés et devaient être restaurés. À présent qu'ils étaient rétablis, le peuple se réjouissait de l'oeuvre importante que les lévites allaient accomplir en leur faveur. Dieu fit comprendre à la nation que les ministères du temple faisaient partie de son plan pour l'adoration.

Malheureusement, les ministres du culte, les enseignants de la Parole, et les musiciens sont souvent considérés comme acquis. Même du temps de Néhémie, le soutien financier des lévites était parfois fort, parfois très faible. Les lévites devaient souvent avoir un autre travail pour subvenir aux besoins de leurs familles, car le peuple cessait d'apporter sa dîme et ses offrandes.

Sans la dîme et les offrandes, il n'y a pas d'église mondiale organisée. Si nous voulons que nos ministères continuent, nous devons être engagés à soutenir nos pasteurs et dirigeants par nos contributions financières aussi bien que notre appréciation verbale. L'église n'est peut-être pas parfaite, mais ce n'est pas une raison pour limiter les dons que nous faisons à Dieu pour que son oeuvre se poursuive dans le monde entier.