Lisez Néhémie 12.31-42. Pourquoi la musique était-elle un élément aussi important dans cette célébration ?

Une partie du service d'adoration à l'époque de Néhémie consistait en deux choeurs d'actions de grâce qui faisaient le tour de Jérusalem en chantant, accompagnés d'instruments. Ils commençaient au même endroit, puis se séparaient, chacun allant dans une direction différente en suivant les murs de la ville. Un groupe était dirigé par Esdras, qui était devant, et l'autre avait Néhémie à l'arrière. Les deux choeurs se retrouvaient à la Porte de la Garde, et de là se dirigeaient dans le temple. Les prêtres qui soufflaient des trompettes complétaient chaque procession. Une fois que le choeur entrait dans le temple, ils se tenaient debout face à face. C'était une procession et un service d'adoration impeccablement organisés.

Pour répondre à la question sur l'importance de la musique dans la célébration et le service d'adoration, nous devons examiner sa signification dans le cadre du temple. La musique dans le temple n'était pas un concert que les gens venaient écouter, comme si l'on allait écouter la 4e symphonie de Beethoven jouée dans une salle de concert. Tandis que les musiciens chantaient et jouaient des instruments, le peuple s'inclinait en prière. Cela faisait partie de leur adoration.

L'acte central du temple et de l'adoration concernait les sacrifices, en soi un acte plutôt déplaisant. Après tout, que faisaient-ils d'autre à part égorger des animaux innocents ? Le fait de jouer une musique aussi belle, à bien des égards, en plus d'élever les pensées du peuple vers le ciel, contribuait à rendre toute cette expérience d'adoration plus agréable.

Cherchez des exemples dans la Bible où la musique était un aspect important de l'adoration. Réfléchissez notamment à Ex 15.1 ; 2 Ch 20.21,22 et Ap 15.2-4.

Sur terre et dans le ciel, la musique fait partie de l'expérience d'adoration. Remarquez que dans les versets ci-dessus, les chants concernent exclusivement ce que le Seigneur a fait pour son peuple, y compris leur donner la victoire sur la bête (après tout, de quelle autre manière auraient-ils pu avoir cette victoire ?). C'est une louange à Dieu pour ses actes salvateurs.

Nommez certaines choses que Dieu a faites pour vous qui constituent de bonnes raisons de chanter ses louanges.